Le sud de la Patagonie Chilienne

Après une première tentative loupée pour quitter Ushuaia (le passage de la montagne n’étant pas praticable à cause des chutes de neige et du verglas sur la route), j’arrive enfin à repartir avec un tout nouveau cap. Il y a encore de la neige sur les bords de la voie, le macadam brille et reflète encore les étoiles de la nuit précédente. Pour tester l’éventuel verglas, je pose mon pied gauche au sol en roulant. Néant, rien, nada, quechi… Je ne ressens aucune friction, une vraie patinoire. Je reste donc prudent mais avec 0°C je n’ai pas spécialement envie de rouler vite de toute façon.

Départ Ushuaia

J’arriverai à Punta Arena après 11 heures de combat avec le froid, la pluie verglaçante et le vent. Je suis fatigué de ces mois sur la route. J’ai beau me reposer quelques jours dans un endroit, je reste épuisé. Le moral n’est pas au plus haut. La solitude me pèse à ce moment. Je rencontre beaucoup de personnes toutes plus extraordinaires les unes que les autres mais c’est très différent que d’échanger avec ses proches. Parfois, j’aimerais partager une partie de mon aventure avec quelqu’un afin qu’au moins une personne sur terre ressente la même chose que moi. Certes, j’échange aussi avec plusieurs voyageurs motards et cyclistes qui vivent le même genre d’expérience mais ce n’est pas pareil que de le vivre avec un proche en direct.

Je ne regrette cependant pas du tout ma décision et mon choix de partir seul. Je referais le même sans aucune hésitation car ces petites baisses de moral ne durent jamais très longtemps. Cela fait entièrement partie d’un voyage en solitaire. Un obstacle de plus à surmonter. Un nouveau challenge à accomplir. Et c’est aussi pour ça que je suis parti, pour me surpasser, apprendre sur moi-même et devenir plus indépendant.

P1050140

La ville n’arrange pas l’affaire. Moche et sans intérêts, j’y resterai plusieurs jours à préparer Baloo pour la Carretera Austral. Vidange, changement du filtre à huile, nettoyage du filtre à air, tentative pour réparer mon compteur qui ne fonctionne plus depuis Ushuaia (sans succès). Mais c’est le changement de mon pneu arrière qui me posera le plus de difficultés. Il est en très mauvais état et je ne veux pas prendre cette route mythique dans de mauvaises dispositions. Je passerai une journée entière à la recherche d’un pneu neuf dans les bonnes dimensions. Aucun magasin ne dispose de la perle rare. Seul un petit shop me propose un chausson d’occasion. C’est toujours mieux que rien. Au moment du changement de pneu je perce la chambre à air et dois désormais en trouver une nouvelle. A se tirer les cheveux !

Sur la route de Puerto Natales, je retrouve enfin des conditions de route agréables. Comme une vraie cure, les kilomètres défilent sous un beau soleil éclatant. J’en avais vraiment besoin. Après une pause pour observer des flamands roses dans un champ inondé, je passerai vingt bonnes minutes à danser au milieu de la route devant ce panneau « fin de restriction ». Parfois, j’ai l’impression que l’univers me parle.

P1050136

A cause de la faiblesse de mon genou gauche et du manque de temps avant mon ferry, je ne pourrai pas explorer le Parc de Torres del Paine à pied. J’ai la chance par contre d’avoir une moto. Et la carte me montre qu’il y a une piste qui traverse le parc. Une ballade à la journée de 240 km extraordinaires dans ce qui est considéré par certains comme la nouvelle merveille du monde. La piste longe des lacs bleu turquoise au pied des montagnes enneigées et des glaciers. De nombreuses forêts laissent place à ces fameux petits buissons qui poussent généralement dans les plaines arides. Le parc est peuplé de ces très photogéniques Guanaco que j’aime tant. Seul, perdu au milieu du chemin, je me dis que c’est sûrement un des plus beaux endroits que j’ai visité avec Baloo.

Torres 2

Le soir venu, j’embarque la moto sur le ferry au départ du Puerto Natales en direction de Puerto Yungay au sud de la Carretera Austral. Il est 21h et le départ est prévu pour le lendemain matin 5h. Durée du trajet : 41h (de port à port sans compter la nuit la veille dans le bateau et les 5 heures supplémentaires à l’arrivée). Un trajet d’une beauté sans merci. On navigue dans les fjords du Chili sur une eau calme et paisible sans rides (glassy !). Les décors sont somptueux. L’eau reflète avec perfection les couleurs de la roche éclairée par le soleil. Je n’ai pas de lit. Juste un siège confortable avec vue sur ce paysage incroyable qui défile lentement. Les repas sont minimes et insipides. Mais je m’en fous complètement ! A bord l’atmosphère de cette « croisière » paradisiaque me suffit largement.

P1050172

A 3h du matin, nous débarquons les véhicules à Puerto Yungay. Ayant un autre ferry à 10h, j’ai l’autorisation de rester au chaud sur le bateau jusqu’à 7h. Il fait froid et humide, j’observe ce magnifique lever de soleil sur cette toute nouvelle terre que je découvre. Un bateau de pêche sur la rive se nomme « Vista Hermosa » (= Belle vue). Un bateau n’a jamais aussi bien porté son nom à mes yeux. Nous sommes plusieurs voyageurs à attendre le prochain ferry. Nous avions déjà sympathisé durant la traversée et ils m’offrent café, fruits et sandwichs alors que nous continuons d’échanger sur nos rêves d’aventures passées, présentes et à venir.

P1050222

Ces derniers six mois, mon cap était majoritairement orienté vers la descente au Sud. Le point le plus austral du continent étant atteint, je fais maintenant route vers le Nord en suivant la Carretera Austral. Une route magique qui m’apportera son lot de souvenirs, d’aventures, de rencontres, de traditions… !

Si vous aussi vous avez envie de découvrir l’Argentine en moto ou tout autre véhicule, vous pouvez vous renseigner auprès des pro de l’aventure Planet Ride via le site www.Planet-Ride.com

Retrouvez tout mon équipement et bien plus encore dans le catalogue de www.Ixtem-Moto.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :