Aventure Au Cœur du Minas Gerais 

10 000 km depuis mon arrivée au Brésil. Baloo vient d’ailleurs tout juste de fêter ses 20 000 km. Je suis fier de lui. Mais la grande majorité de cette distance était en pure ligne droite. Parce que oui le Brésil a décidé sans prévenir d’être un pays gigantesque. Toute la côte est magnifique mais les lignes droites soporifiques ont eu raison de mon pneu arrière. C’est après une bonne vidange et de nouveaux chaussons que j’aspire à de belles routes. Je rêve de virages, de montagnes, de dénivelés et de pouvoir enfin jouer un peu avec le sélecteur de vitesses.

Belle coïncidence, je suis aux portes du Minas Gerais. Cet état voisin de celui de Rio est simplement parfait pour ce que je recherche. Difficile de parler de montagnes ici quand on connaît les Alpes, mais les collines vertes offrent un terrain de jeux idéal. Des routes en plutôt bonnes conditions, une bonne visibilité et des virages à avoir le mal de mer. Le panorama qui défile devant mes yeux est en Full HD et j’ai l’impression d’avoir un cône lumineux supplémentaire tellement les verts font pétiller le rouge de la terre des pistes qui se perdent dans la forêt.

Minas 2

Au bout de nombreuses heures à jouer avec le centre de gravité de ma bécane, j’atterris à Serro situé a environ 350 km au Nord de Belo Horizonte, la capitale du Minas Gerais. Cette ville est superbe. L’architecture du XVIIIème siècle et les couleurs des anciennes bâtisses appellent à voyager dans le temps. Dans cette véritable ville de montagne, les rues tout en pavés sont très pentues. Ca fait les cuisses ! Mais à chaque fois qu’on lève le regard, un environnement spectaculaire nous fait face. Le vert des forêts, les couleurs vives de ces maisons coloniales et le nombre incroyable d’églises permet de revenir 300 ans en arrière. Une fois la nuit tombée, toutes ces rues éclairées me font penser à des pistes de skis que l’on peut observer sur la colline d’en face en France pendant l’hiver.

P1020387

Tout comme dans le reste du Brésil, les habitants sont géniaux. Une petite pause dans un café m’aura valu de rencontrer de superbes personnes. Notamment Luiz qui me fera visiter une cascade lors d’une petite marche dans ce paradis verdoyant. Je serai même invité à sa fête d’anniversaire dans la maison de ses parents perdue au milieu des collines. J’ai été accueilli comme un membre de la famille par ses parents et tous ses amis. Un grand moment. Je les remercie tout chaleureusement.

Luiz

Mon objectif est de suivre le Chemin des Diamants (« Caminho dos Diamantes ») qui débute à Diamantina et se termine à Ouro Preto. Cette piste était utilisée depuis le 18ème siècle pour acheminer les pierres précieuses en direction de la côte. Diamantina était le centre névralgique de l’extraction des diamants et est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Malheureusement, à cause de la météo et d’un délai strict à respecter pour rejoindre l’association que je vais soutenir à Rio de Janeiro, je ne pourrai visiter cette ville.

Un bon matin, après plusieurs jours de pluie intense, je décide de prendre la route. Plus le choix, je dois partir de Serro. C’est après 3h de route que je rejoins la portion piste de l’Estrada Real. Je ne sais pas trop dans quoi je m’embarque à ce moment-là. Et je vais bien en baver !

Minas 4

Durant 3h30, j’ai pataugé dans les flaques d’eau, la boue, à m’arrêter toutes les 15 minutes pour ouvrir et refermer les différentes portes des fermes qui bloquent le passage du bétail. Je peux très facilement savoir quand j’approche d’une étable. Les vaches empruntent le même chemin pour rejoindre les champs voisins et leurs pas sur la piste aggravent les conditions de roulage qui étaient déjà très techniques. J’ai chaud, j’avance doucement, je n’ai rien avalé de la journée à part un petit biscuit au chocolat. Je transpire énormément et le physique commence à montrer des signes de fatigue. Mais le moral est au rendez-vous. Un petit moment d’inattention verra d’ailleurs Baloo partir au sol pour une petite sieste. Il doit être aussi fatigué que moi. Mais dans un effort commun, nous nous relevons et repartons à la découverte du lieu magique dans lequel je me trouve. Quelle chance ! Quel privilège !

Minas 3

Cette journée me réserve une dernière surprise. Avant d’arriver à Ouro Preto, mon GPS décide de me faire passer par une piste qui surplombe toute la vallée. Ici beaucoup moins de boue (et heureusement car ça grimpe !) mais l’eau ayant creusé de belles crevasses, il faut être concentré pour bien calculer sa ligne pour atteindre le sommet. Si on s’arrête, repartir pourrait être compliqué sans élan. Il faudrait alors faire marche arrière pour recommencer. Par chance Baloo est encore en pleine forme et je me laisse guider par son mono coupleux.

P1020357

L’arrivée à Ouro Preto est spectaculaire et émouvante. Surplomber cette citée coloniale est un véritable cadeau de la part du Minas Gerais. Je ne pouvais rêver mieux en cette journée après tant d’efforts. Depuis mon départ, je pense que c’est la plus belle ville que j’ai visitée. Sur les mêmes bases que Serro, cette ville riche d’architecture est aussi perchée sur le flanc d’une colline. De plusieurs, même ! Musée, musique, architecture… On ne s’ennuie pas ici. Mais après quelques jours, je dois reprendre la route et rejoindre Rio de Janeiro au plus vite. Mais mon passage chez les Cariocas fera l’objet d’un autre article 😉

Si vous aussi vous avez envie de découvrir le Brésil en moto ou tout autre véhicule, vous pouvez vous renseigner auprès des pro de l’aventure Planet Ride via le site www.Planet-Ride.com

Retrouvez tout mon équipement et bien plus encore dans le catalogue de www.Ixtem-Moto.com

8 commentaires sur “Aventure Au Cœur du Minas Gerais 

  1. Salut Clément, je ne sais pas si tu me recadres ( discussion devant ta KLR chez Michel à Rio). Je t’ai raté d’après mes amis à 10mn près le matin de ton départ. Je vais me faire un plaisir de suivre ton périple Sud-Américain depuis Paname..🙁Bonne route. Thierry

    J'aime

  2. Ah oui, le minas son accueil sa cuisine et … ses pistes ! Vraiment dommage toute cette pluie mais au final le cadeau … Ouro Preto ! Magnifique et un bon « apprentissage  » pour la Patagonie future. Bravo !
    Vamos la Rappaz !!! Gilbert

    J'aime

  3. Salut Man, juste pour les vieux comme moi, si tu pouvais utiliser des caractères un peu plus gros…..ça éviterai de se casser les yeux à lire ton p…. de texte!!
    Sinon pour le contenu, super!
    Bon courage pour la suite

    J'aime

    • Je viens de contacter Google, tu peux désormais utiliser la fonction « Zoom » pour agrandir ma page et voir ainsi tout en plus grand. Rien que pour toi :). Merci pour tes commentaires, cela me touche beaucoup de voir que tu suis mon aventure. A bientôt

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :